À propos

Lancée au printemps 2009, la campagne régionale « Croquez l’Outaouais! » sert depuis son lancement à promouvoir les différents produits agroalimentaires régionaux, celles et ceux qui les créent, mais aussi les différents endroits où l’on peut se procurer ces produits.

Un des objectifs de cette campagne est de rétablir non seulement le lien entre le producteur et le consommateur, mais aussi de rétablir le lien entre la ville et la ruralité qui l’entoure. Pour ce faire, nous avons mis en place une exposition qui fait le lien entre la ruralité et la ville, entre l’agriculture et le citadin, entre le producteur et le consommateur.

Le but de cette exposition est de miser sur des talents artistiques de la région afin de transposer différentes visions de l’agriculture et de la ruralité en Outaouais. À travers un regard et une interprétation artistiques, nous voulons conscientiser les habitants de la région face à la richesse de l’agriculture régionale, ses différentes fonctions, mais aussi face à son histoire, son évolution et son futur.

Conscients que la majorité des résidents de l’Outaouais sont en milieu urbain ou périurbain, et donc moins en contact avec la ruralité, nous pensons que de se servir d’artistes de la région comme messagers contribuera non seulement à rétablir des liens durables entre la ruralité et les citadins, mais aussi à en développer de nouveaux entre le secteur agroalimentaire et le milieu culturel.

Cette exposition est itinérante afin de pouvoir être vue à travers l’Outaouais. Nous vous invitons à consulter le calendrier pour obtenir les lieux et dates à venir.

Une exposition en trois mouvements

 
Le projet L’Art prend la clé des champs est structuré en trois mouvements. Pourquoi parler de mouvements? Parce que la filière agroalimentaire régionale est tout sauf statique et qu’elle évolue constamment! Nous voulons donc traiter du passé, du présent et du futur de l’agriculture, de façon fluide.
 
Le premier mouvement, qui se veut être une introduction à la thématique, consiste à faire le lien entre deux générations, mais aussi entre deux milieux, c’est-à-dire entre des producteurs retraités et de jeunes artistes de la relève. Nous avons donc demandé aux producteurs de nous livrer devant la caméra un témoignage sur leur vision de l’agriculture, sur leur vécu, leurs expériences et leur histoire. D’un autre côté, nous avons demandé à des jeunes artistes de la relève d’interpréter ces témoignages sous forme d’œuvre d’art.
 
 
Le deuxième mouvement s’articule autour du présent. Pour ce volet, nous avons demandé à cinq artisans des métiers d’art de la région de créer une œuvre suite à un jumelage qui a été fait avec des producteurs ou transformateurs de la région. Ce qui relie tous ces objets d’art, c’est qu’ils ont été conçus de manière à être utiles et à mettre en valeur le produit duquel ils s’inspirent.
 
Le troisième et dernier mouvement est un clin d’œil qui représente une ouverture vers le futur à travers la participation d’enfants de la région. Par ce volet, nous voulons impliquer dans la réflexion les futures générations et montrer la vision qu’ils ont de l’agriculture, qu’elle soit réaliste ou déconnectée de la réalité. L’idée est de faire prendre conscience aux parents qu’il est important d’inculquer aux enfants en bas âge un intérêt et une curiosité envers la ruralité qui les entoure, mais aussi, et surtout, envers les aliments qu’ils consomment et la façon dont ceux-ci sont produits. Après tout, ils sont les acheteurs et les décideurs de demain.
 
Les enfants sont donc invités à participer à l’exposition en nous offrant des dessins sur la thématique de l’agriculture et de l’alimentation. Ces dessins seront intégrés en continu dans l’exposition. Les dessins peuvent être apportés sur les lieux de l’exposition ou acheminé au :
 
Table agroalimentaire de l’Outaouais
999, rue Dollard, local 01
Gatineau, Québec, J8L 3E6